ForumForum  AccueilAccueil  SiteSite  PortailPortail  FAQFAQ  MembresMembres  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Saison 2009-2010

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
BALUT

avatar

Nombre de messages : 2033
Localisation : Salle James OWEN (eh oui, j'y dors !)
Equipe : supporter du SLB et des séniors 1 en particulier cette année

MessageSujet: Re: Saison 2009-2010   Jeu 1 Oct 2009 - 7:22

Basket-ball : Marc Salyers a réussi ses débuts manceaux à Antarès

Marc Salyers n'a pas hésité à aller au charbon face aux intérieurs allemands. Avec ses 28 points, il a une nouvelle fois prouvé qu'il aimait l'Euroligue. : Franck Dubray
Euroligue. Fidèle à sa réputation, l'intérieur américain, à la peine en préparation, a brillé dans une compétition à laquelle il rêve de participer à nouveau.
Ne comptez pas trop sur lui pour briller lors des matches qui ne comptent pas. Marc Salyers est de ces joueurs qui savent hausser leur niveau de jeu, à mesure que l'enjeu est de taille, l'adversaire, dangereux. Et le garçon ne s'en cache pas. « A Roanne aussi, j'étais minable en présaison, affirmait-il en début de semaine. Je ne suis pas inquiet ; quand les projecteurs vont s'allumer, qu'il y aura de la pression, la foule qui encourage ou qui siffle, je me sentirai bien. » Et il avait raison de ne pas s'inquiéter le grand Marc. En retrait lors des matches amicaux (moins de 12 points de moyenne), il a revêtu face à Berlin son costume de MVP de Pro A 2008 et meilleur marqueur d'Euroligue, la même saison.

Les projecteurs d'Antarès se sont allumés, l'hymne de l'Euroligue a retenti et le numéro 15 a pris le match à son compte. Marc Salyers aime l'Euroligue et on va finir par croire que le contraire vaut aussi. « Pour l'heure, nous qualifier en Euroligue est plus important pour moi que le championnat », avouait-il également. Face aux Allemands, il a compilé 28 points et 4 rebonds, pour une évaluation finale de 16. A lui seul (ou presque), il a permis au MSB d'y croire encore avant le match retour, prévu vendredi. Le CV de l'intèrieur musclé était déjà imposant, les 32 minutes qu'il a livré ont suffi pour qu'il se mettre le public dans la poche. Et ça, ce n'était pas écrit d'avance. « Le premier match à Antarès n'est jamais simple pour une recrue », notait JD Jackson, qui est passé par là, après la rencontre.

Gare à la « Salyers-dépendance »

« On a livré un vrai combat. On n'a rien lâché », préférait retenir l'ancien Roannais. Le combat, il connaît, il aime ça. Ca se voit. Mardi soir, Salyers n'a pas hésité à donner de sa personne dans la raquette. A l'image de ce plongeon au sol pour récupérer un hypothétique rebond. Le garçon a pris des coups, en a donné aussi. Il n'est pas du genre à refuser le duel physique. Les grands Allemands ont pu s'en rendre compte.

L'intérieur américain a régné en maître sur cette rencontre, donc. Peut-être trop si l'on s'en réfère aux chiffres et à la prestation de ses coéquipiers lorsqu'il était rappelé sur le banc. Face à Berlin, Marc Salyers a inscrit près de la moitié des points de son équipe (28 sur 61). Bien en jambes, adroit près du cercle, il a rapidement eu les ballons en attaque et les positions de shoot qui vont avec. Et il ne les a pas refusé (25 tirs tentés sur les 57 du MSB). A la pause, ses 13 points à 60 % de réussite validaient ce choix. Mais la forte propension à chercher (et trouver) Salyers en attaque, a fini par refroidir les autres joueurs capable de scorer.

Conséquence : le retour sur le banc du grand Marc au début du dernier quart-temps a coïncidé avec l'excellent passage allemand (11-2 en 4 minutes). A ce moment-là, les Manceaux faisaient du surplace, perdant des ballons bêtement et manquant de solutions en attaque. C'est à cet instant précis que les Spencer, Wright ou encore Diot auraient dû prendre le relais. Mardi soir, ils ne l'ont pas fait. A méditer.



Clément HÉBERT.
Ouest-France
Revenir en haut Aller en bas
BALUT

avatar

Nombre de messages : 2033
Localisation : Salle James OWEN (eh oui, j'y dors !)
Equipe : supporter du SLB et des séniors 1 en particulier cette année

MessageSujet: Re: Saison 2009-2010   Jeu 1 Oct 2009 - 7:23

Basket-ball : Sous les paniers

Transparent en première mi-temps, Julius Jenkins a sonné la révolte allemande après la pause. : Franck Dubray
Égalité parfaite. C'est assez rare pour le signaler, Le Mans et Alba Berlin ont tous deux terminé la rencontre avec 62 d'évaluation. JP Batista (18) et Adam Chubb (16) ont été les plus complets.


Banc : large avantage pour Berlin. 28 à 6, c'est la différence de points marqués par les joueurs des deux bancs, largement à l'avantage des Allemands. Certes, l'apport inattendu d'Adam Chubb creuse l'écart mais les jeunes Manceaux doivent apporter une contribution plus importante lorsqu'ils entrent en jeu.


Courant alternatif. La prestation d'un joueur résume à merveille les deux visages proposés par les Allemands mardi. Leader offensif d'Alba Berlin, Julius Jenkins est passé, dans les grandes largeurs, à côté de sa première mi-temps (0 point à 0/6 aux tirs, -6 d'évaluation). Après la pause, l'Américain n'a plus raté grand chose, enquillant notamment trois tirs primés en l'espace de 90 secondes. Bilan : 15 points à 5/13 aux tirs et surtout 13 d'évaluation. Ca change tout.


Serrés partout. Les quatre rencontres du tour préliminaire aller de l'Euroligue ont été disputées. Très disputées même. Relégués à 21 longueurs à moins de huit minutes du buzzer (53-32), les Orléanais étaient au bord du précipice face aux Belges de Charleroi. Heureusement, à la faveur d'un 16-0 initié par un Austin Nichols retrouvé, Orléans a fini par recoller (55-53). En Grèce, Maroussi n'aura également « que » deux points à rattraper sur l'Aris Salonique (69-67). Avec leurs cinq points d'avance (78-73), les Lettons de Ventspils disposent d'un matelas d'avance à peine plus confortable avant de se rendre à Trévise, vendredi.

Départ ce matin. Les Manceaux rejoignent aujourd'hui Berlin, en train puis en avion. Départ : 11 h, arrivée prévue vers 17 h 30. En soirée, les joueurs du MSB s'entraîneront deux heures dans l'immense salle O2 World. Demain matin, une ultime séance de shooting est programmée. JD Jackson and co doivent regagner la Sarthe samedi, en début d'après-midi.

Ouest-France
Revenir en haut Aller en bas
Syl20

avatar

Nombre de messages : 786
Localisation : Le Mans
Equipe : Senior 2

MessageSujet: Re: Saison 2009-2010   Jeu 1 Oct 2009 - 13:32

J'avais cru voir :

Demain matin, une ultime séance de shopping est programmée...

Mark Salyers attitude, quand tu nous tiens! lol!
Revenir en haut Aller en bas
BALUT

avatar

Nombre de messages : 2033
Localisation : Salle James OWEN (eh oui, j'y dors !)
Equipe : supporter du SLB et des séniors 1 en particulier cette année

MessageSujet: Re: Saison 2009-2010   Ven 2 Oct 2009 - 6:43

Basket-ball : Se battre jusqu'au bout, un point c'est tout !


Euroligue (1er tour préliminaire retour) : Alba Berlin - MSB. Malgré son court succès de l'aller (61-60), Le Mans se sait en grand danger...

Pourquoi y croire ?

1. Le scénario de l'aller. À Antarès mardi, Le Mans a dominé les débats durant les trois quarts du match. Sans se focaliser sur une entame hors norme (15-0) et quasi impossible à rééditer à l'extérieur, le MSB avait encore le match bien en mains à la 14e minute (24-9). Alba Berlin ayant dû attendre la 32e pour passer devant pour la première fois. Et malgré un débours record de six points (53-59), Le Mans est parvenu à refaire son retard. À méditer ce soir...

2. Un Salyers compétitif. Le doute ? Un mot qui ne fait pas encore partie de son vocabulaire français. Bien que manquant cruellement de rythme en raison de sa saison chaotique à Mariupol, bien que franchement décevant lors des matchs de préparation, Salyers s'est fendu d'un match aller offensivement remarquable et remarqué. A priori, le grand Marco n'a pas perdu tout son basket en trois jours.

3. Un rebond performant. Si le bilan chiffré du match aller affiche une troublante symétrie ; même évaluation collective (62), même nombre de passes décisives (13) et de contres (3), le rebond a été la chasse gardée du MSB à Antarès (37-28). Domaine où cinq Manceaux ont gobé au moins quatre ballons contre deux seulement à Berlin.

4. Un adversaire en rodage. Même si Alba Berlin a conservé sa colonne vertébrale à l'intersaison, son « squelette » semble encore un peu désarticulé. En clair, Alba Berlin n'est pas plus prêt collectivement que le MSB. Début de saison oblige.

5. Un match nul qualificatif. Imaginez une nouvelle fin de match au couteau. Du style 70-72 pour Berlin et dernière possession pour Le Mans. Grâce à son court succès de l'aller (61-60), Le Mans ne sera pas obligé de tenter un tir casse-croûte à trois points puisqu'un match nul en Allemagne suffirait à son bonheur.



Pourquoi avoir peur ?

1. Une salle surchauffée. Hier soir, le site officiel de l'Alba Berlin faisait état de plus de 11 000 billets vendus. C'est dire si le superbe écrin berlinois, l'O2 World, va jouer à plein son rôle de sixième homme. Un atout non négligeable. surtout quand il n'y a qu'un minuscule petit point à rattraper.

2. Un banc manceau inoffensif. Alors que les « novices européens » Charles Lombahe-Kahudi et Guillaume Yango ne sont apparus que 2'52 et 4'37 devant leurs nouveaux supporters, le banc manceau a été globalement inoffensif au match aller. Antoine Diot et Thierry Rupert ayant du mal à se mettre au diapason. Déjà que la banquette n'est pas large...

3. Un Spencer en dedans. Auteur d'un indigne 1/7 aux tirs et de trois fautes, Dee Spencer n'était pas dans son assiette. Pourtant, même dans un jour sans, l'ancien MVP de ProA s'est fendu de six rebonds et trois passes décisives. Insuffisant évidemment pour hanter les nuits de l'Alba Berlin. Alors tonitruant réveil en Allemagne ?

4. Plusieurs Berlinois revanchards. Qu'ils se nomment Hamann, Zwiener, Dojcin, Sekulic, Wright ou encore McElroy, ils n'ont pas vraiment fait sauter la banque à Antarès. En connaissant leur tempérament de compétiteurs, on peut craindre que certains d'entre eux affichent une ligne de stats plus conformes à leur potentiel. Surtout à domicile.

5. Une fatigue à gérer. Contrairement aux Allemands, rentrés chez eux dès mercredi, les Manceaux ont passé toute la journée de jeudi dans les transports. De plus, l'effectif plus dense de l'Alba Berlin a permis de partager davantage le temps de jeu.


Philippe PANIGHINI.
Ouest-France
Revenir en haut Aller en bas
BALUT

avatar

Nombre de messages : 2033
Localisation : Salle James OWEN (eh oui, j'y dors !)
Equipe : supporter du SLB et des séniors 1 en particulier cette année

MessageSujet: Re: Saison 2009-2010   Ven 2 Oct 2009 - 6:44

Basket-ball : Quand Batista brille dans l'ombre

Joao Paulo Batista, capitaine et homme à tout (bien) faire du MSB. : Franck Dubray
Petite devinette. Qui a signé la meilleure évaluation collective du match aller ? JPB bien sûr. Qui ? Joao Paulo Batista. Moins flashy que Salyers certes. Moins tatoué aussi. N'empêche. L'international brésilien s'est démultiplié face à Alba Berlin. Le récent vainqueur de la Copa America (Tournoi des Amériques) ayant plus d'une corde à sa raquette. Des pieds en granit pour des mains en or. 13 points en 26 minutes mais aussi 6 rebonds, 5 fautes provoquées, 4 passes décisives pour un joli 18 d'évaluation.

Déjà capitaine à Gonzaga

Batista ou la force tranquille. Le pivot manceau a pris du galon cet été. Coach Jackson l'ayant intronisé capitaine. « Ce fut un peu une surprise pour moi, même si j'avais déjà endossé cette responsabilité au Collège à Gonzaga ».

De nature plutôt discrète, notre homme n'est pas du genre à danser la Saga Africa dans les vestiaires. Ni à crier comme un fou sur le parquet. Pourtant, il a été choisi. Un brassard invisible pour des responsabilités bien visibles. « Je prends cette désignation comme un honneur. Je me dois d'être à la hauteur de la confiance de l'entraîneur ».

Que Batista se rassure, Jackson est pour l'instant ravi de son sympathique costaud. Celui que l'on surnommait « The furious Angel » (l'ange furieux) ou encore « The Rock » affiche déjà une belle santé malgré son exil estival à Porto Rico. Bronzé ? Non doré.

« Ma priorité ? Le championnat ! »

Une ligne de plus à un palmarès impressionnant. Une Fiba Eurocup avec Riga, des Jeux Panaméricains, une Ligue Baltique avec Rytas et bien sûr une Semaine des As et une Coupe de France avec Le Mans. Une vraie mascotte porte-bonheur. Et de la chance, il en faudra sûrement pour s'extirper sans dommage de ce match retour chaud-bouillant à Berlin. « Nous sommes à la mi-temps d'un match de 80 minutes, image JP Batista. Nous avons vraiment notre chance à condition de défendre dur dès le début ». Ça aussi il sait faire. N'a-t-il pas réduit à la portion congrue Esteban Batista (ex Maccabi Tel Aviv), son homonyme bien connu, début septembre au Tournoi des Amériques ?

Alba Berlin - Le Mans, acte 2. Un big match pour un big man. Même si Batista ne se focalise pas sur ce premier tour préliminaire de l'Euroligue. « Bien sûr qu'on va tout faire pour gagner à nouveau notre place en Euroligue. Mais pour moi, l'objectif prioritaire de ma saison reste le championnat ». Les Borchardt, Traoré, Slaughter et autre Covile sont déjà prévenus...


P. P.
Ouest-France
Revenir en haut Aller en bas
Amara
Secrétaire du SLB
avatar

Nombre de messages : 4005
Localisation : Le Mans
Equipe : Seniors

MessageSujet: Re: Saison 2009-2010   Mer 14 Oct 2009 - 9:52

On se serait presque cru à un match de la 3 hier soir :cyp:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.slblemans.fr
BALUT

avatar

Nombre de messages : 2033
Localisation : Salle James OWEN (eh oui, j'y dors !)
Equipe : supporter du SLB et des séniors 1 en particulier cette année

MessageSujet: Re: Saison 2009-2010   Mer 14 Oct 2009 - 12:02

Amara a écrit:
On se serait presque cru à un match de la 3 hier soir :cyp:

Même au niveau de l'arbitrage si j'ai bien entendu Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
BALUT

avatar

Nombre de messages : 2033
Localisation : Salle James OWEN (eh oui, j'y dors !)
Equipe : supporter du SLB et des séniors 1 en particulier cette année

MessageSujet: Re: Saison 2009-2010   Mer 14 Oct 2009 - 12:04

Basket-ball : Les Manceaux passent par la petite porte !

Maleye N'Doye a flambé en première période ! Photo : Dominique Breugnot
Pro A. Le Mans - Strasbourg (83-76). Menés de 7 points à 4 minutes du buzzer, les Manceaux ont inversé la tendance in extremis. Copie à revoir !
C'est toujours l'histoire du verre à moitié plein ou à moitié vide ! Cela dépend du point de vue que l'on adopte. Vu du côté sarthois on évoquera le succès. Dans le contexte, ce n'était pas évident. « Je retiendrai d'abord la victoire, avouait Antoine Diot auteur de paniers décisifs en fin de rencontre, les premiers matches ne sont jamais simples. C'est clair que les lacunes sont là mais, ce soir, nous avons montré du caractère. Oui ! Avec un coup de pousse arbitral, en prime.

Côté alsacien, on retiendra les « technique », les « antisportive » à la pelle en fin de rencontre. De quoi vous plomber une partie largement à la portée des Alsaciens. « On s'est fait voler par les arbitres, tempêtait Thomas Heurtel, nous avions le match en mains et avec ces coups de sifflet, Le Mans est repassé devant. »

Maleye N'Doye chaud bouillant

Du point de vue chiffré il faut bien admettre que les Sarthois, à défaut d'un collectif totalement huilé, loin de là, avaient au départ compté sur leurs shooteurs extérieurs, N'Doye en tête (8 points en 10 minutes, 17 à la pause à 86 %) abusant même parfois de cette solution à l'image d'un Salyers en début de rencontre qui eut tendance à confondre vitesse et précipitation (1 sur 5). Quoi qu'il en soit, la SIG résistait au feu manceau (25-23 à la 10e) grâce à une belle efficacité au rebond (10 contre 4) et tentait d'endiguer les assauts adverses avec une zone. Même s'ils ne « transpiraient » pas la facilité dans la lecture de la défense adverse, les locaux créaient un petit break (32-25 à la 14e). Pas de quoi planquer le pécule sous le matelas de « mémé » d'autant que les chapardeurs strasbourgeois dépouillaient les Sarthois, « zonards » à leur tour, de leur argent de poche (35-33 à la 19e). Seulement pour un temps, puisque les protégés de Jackson regagnaient les vestiaires avec un avantage plutôt conséquent dans le contexte (42-35). En rien une assurance tous risques, tant l'esquif manceau paraissait un peu frêle. Un constat porteur d'espoir pour les Alsaciens qui n'avaient pas à rougir de leur entrée en matière malgré la misère à 3 points (2 sur 10) et un faible, 36 %, global. Dommage le basket est un sport d'adresse !

Ça siffle dans tous les coins !

La deuxième période commençait sur une « technique » pour Jackson. La « spéciale », le péché mignon de JD au tempérament toujours aussi fougueux. La SIG s'accrochait toujours puis subitement se rapprochait et passait devant sur un 3 points de Heurtel (56-57 à la 31e). Stupéfaction du public manceau !

Avantage régénérant pour les Strasbourgeois qui passaient la sixième (62-69 à la 36e). Mais de quel côté allait donc pencher la partie ? À 1'23'' du buzzer, les visiteurs roulaient toujours en tête (70-72). « Antisportive » à Digbeu, passage en force de Heurtel, « technique » Heurtel, « technique » à Frédéric Sarre, « re-technique » à Digbeu. Tout ça en 80 secondes ! Arrêtez la coupe est pleine et la défaite alsacienne consommée d'une drôle de manière. Vous l'avouerez ! « C'est pas Le Mans qui gagne, c'est nous qui perdons le match, tempérait Frédéric Sarre, on peut s'en vouloir car nous avons manqué de contrôle. »

Seule la victoire est jolie ! Quant à la manière...


Alain MOIRE.
Ouest-France
Revenir en haut Aller en bas
Amara
Secrétaire du SLB
avatar

Nombre de messages : 4005
Localisation : Le Mans
Equipe : Seniors

MessageSujet: Re: Saison 2009-2010   Mer 14 Oct 2009 - 12:04

BALUT a écrit:
Amara a écrit:
On se serait presque cru à un match de la 3 hier soir :cyp:

Même au niveau de l'arbitrage si j'ai bien entendu Very Happy

Oui c'est pour ça que je disais ça :cyp:

1 antisportive + 5 techniques j'ai pas souvenir d'avoir vu ça avant scratch
Revenir en haut Aller en bas
http://www.slblemans.fr
Bok's

avatar

Nombre de messages : 2187
Localisation : Le Mans

MessageSujet: Re: Saison 2009-2010   Mer 14 Oct 2009 - 18:39

Et j'étais pas sur le terrain, même pas dans la salle!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
STAAAN!!!

avatar

Nombre de messages : 438
Localisation : peut etre deriere toi ....
Equipe : seniors 2

MessageSujet: Re: Saison 2009-2010   Jeu 15 Oct 2009 - 9:10

bah nan ya pas eu de discalifiante

lol!
Revenir en haut Aller en bas
Syl20

avatar

Nombre de messages : 786
Localisation : Le Mans
Equipe : Senior 2

MessageSujet: Re: Saison 2009-2010   Sam 24 Oct 2009 - 14:37

C'est quoi cette recrue à Orléans : Marco Milic?

Pour le coup, je mettrais bien une petite picèe sur Orléans mtnt parce qu'ils ont un effectif impressionant pour le coup!

De mémoire (à l'époque de Basket Hebdo), Milic avait du être suspendu parce qu'il avait frappé un arbitre, il y a très longtemps... un chien fou, ce Milic lol
Revenir en haut Aller en bas
Amara
Secrétaire du SLB
avatar

Nombre de messages : 4005
Localisation : Le Mans
Equipe : Seniors

MessageSujet: Re: Saison 2009-2010   Sam 24 Oct 2009 - 15:47

Syl20 a écrit:
C'est quoi cette recrue à Orléans : Marco Milic?

Pour le coup, je mettrais bien une petite picèe sur Orléans mtnt parce qu'ils ont un effectif impressionant pour le coup!

De mémoire (à l'époque de Basket Hebdo), Milic avait du être suspendu parce qu'il avait frappé un arbitre, il y a très longtemps... un chien fou, ce Milic lol

Aussi connu pour ça :



En plus y'a même pas marcher, c'est fort :cyp:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.slblemans.fr
BALUT

avatar

Nombre de messages : 2033
Localisation : Salle James OWEN (eh oui, j'y dors !)
Equipe : supporter du SLB et des séniors 1 en particulier cette année

MessageSujet: Re: Saison 2009-2010   Sam 24 Oct 2009 - 17:55

En tous les cas je ne mettrai pas une petite pièce sur Villeurbanne (un sou c'est un sou chez nous Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
BALUT

avatar

Nombre de messages : 2033
Localisation : Salle James OWEN (eh oui, j'y dors !)
Equipe : supporter du SLB et des séniors 1 en particulier cette année

MessageSujet: Re: Saison 2009-2010   Ven 30 Oct 2009 - 15:41

Revenir en haut Aller en bas
Bok's

avatar

Nombre de messages : 2187
Localisation : Le Mans

MessageSujet: Re: Saison 2009-2010   Ven 30 Oct 2009 - 16:42

Ils sont nuls pour le coup!!
Revenir en haut Aller en bas
BALUT

avatar

Nombre de messages : 2033
Localisation : Salle James OWEN (eh oui, j'y dors !)
Equipe : supporter du SLB et des séniors 1 en particulier cette année

MessageSujet: Re: Saison 2009-2010   Sam 31 Oct 2009 - 17:33

Vendredi 30 octobre
* Le Mans bat Nancy : 66-64
Alors que Le Mans a compté jusqu'à 8 points d'avance dans le troisième quart, Nancy est revenu au score avant d'encaisser un 0-5 fatal dans les deux dernières minutes. C'est le troisième succès à domicile des Manceaux, tandis que le SLUC voit s'interrompre une série de trois victoires. Dee Spencer a cumulé 21 points et 6 passes pour le MSB, et J.P. Batista 15 points et 8 rebonds. Antoine Diot a ajouté 8 points, 5 rebonds et 6 passes. Ricardo Greer a fait son plus gros match depuis le début de saison pour Nancy avec 22 points, 11 rebonds et 4 passes. Akin Akingbala a réalisé un double-double avec 14 points et 10 rebonds.
LNB.fr

Greer .J n'était pas dedans, Salyers non plus (- 6 d'éval)
Revenir en haut Aller en bas
BALUT

avatar

Nombre de messages : 2033
Localisation : Salle James OWEN (eh oui, j'y dors !)
Equipe : supporter du SLB et des séniors 1 en particulier cette année

MessageSujet: Re: Saison 2009-2010   Mer 18 Nov 2009 - 9:12

Basket-ball : Le Mans rejoint Cholet en tête

Zack Wright a été omniprésent face à Orléans. Photo : Dominique Breugnot.
Pro A. Orléans - MSB : 55-89.
Grâce à sa large victoire à Orléans (55-89) mardi en match en retard de la 2e journée, Le Mans a rejoint Cholet en tête de la Pro A. Côté orléanais, rien ne va plus. Le finaliste de l'an passé, qui semble payer un lourd tribut à sa participation à l'Euroligue, compte déjà quatre défaites après seulement sept journées.
Avec 22 points, Dewarick Spencer a été l'un des artisans du succès manceau. Mais le joueur le plus en vue fut Zack Wright, auteur d'une ligne statistique impressionnante : 12 points, 12 rebonds et 7 passes décisives.

ORLEANS - LE MANS 55-89 (12-28, 15-20, 11-16, 17-25)

ORLEANS : 20 paniers (dont 6 sur 20 à trois points) sur 55 tirs - 9 lancers francs sur 12 tentés - 26 rebonds - 11 passes décisives - 17 balles perdues - 17 fautes personnelles.
Marqueurs : Covile (4), Curti (3), Nichols (3), Moerman (3), Dobbins (6), Banks (11), Doellman (11), Vaty (6), Milic (Cool.

LE MANS : 34 paniers (dont 12 sur 27 à trois points) sur 63 tirs - 9 lancers francs sur 12 tentés - 38 rebonds - 20 passes décisives - 14 balles perdues - 18 fautes personnelles.
Marqueurs : Lombahe-Kahudi (7), Diot (7), Rupert (6), Salyers (7), Wright (12), Spencer (22), Ndoye (11), Yango (6), Batista (11).

Ouest France du mercredi 18 novembre 2009
Revenir en haut Aller en bas
BALUT

avatar

Nombre de messages : 2033
Localisation : Salle James OWEN (eh oui, j'y dors !)
Equipe : supporter du SLB et des séniors 1 en particulier cette année

MessageSujet: Re: Saison 2009-2010   Jeu 26 Nov 2009 - 7:45

Basket-ball : Le Mans se plante une grosse épine dans le pied

Une fois encore omniprésent, Zack Wright (13 pts, 6 fautes provoquées, 6 passes décisives) n'a pu éviter au Mans de lâcher in-extremis un premier succès qui lui tendait les bras. : Dominique Breugnot.
Eurocup: Le Mans - Triumph Moscou (74-77). En perdant un premier match qu'il avait bien en main (63-53 à la 30e), le MSB se complique sérieusement la vie.
Pas de douce mélodie Euroligue. Mais toujours ce parfum européen enivrant. Les narines de Monsieur Salyers l'ont bien senti. Comme par enchantement, l'ancien meilleur scoreur européen retrouve la main. Et ne refuse pas les tirs qui s'imposent. Une lame de plus dans un match au couteau.

Au quart du match, Sarthois et Moscovites se regardent toujours dans un miroir (18-18, 7 passes décisives et 43 % de réussite à 3pts partout, 22-23 à l'évaluation collective). Puis soudain, le MSB appuie sur le champignon. Ball-trap à Antarès. Six tirs primés à suivre. Brion Rush face au reste du monde. Ou plutôt N'Doye, Salyers et Spencer.
Un 15-6 du plus bel effet ponctué par... trois lancer-francs de Spencer (41-29, à la 19e). Juste dommage que Rush ne vienne éclipser un brin la belle embellie mancelle (41-33). Mais déjà, le coach russe est colère. « On n'était pas assez agressifs aux rebonds ni sur la défense de leurs leaders. »
Stanislav Eremin remet les points sur les « i » dans le vestiaire. Coup de gueule porteur. En 2'30, Likhodey et compagnie ont relancé complètement le match (43-43). Les deux équipes se rendent coup sur coup (49-49). Nouvelle accélération mancelle. Un 11-0 cette fois. Et même si Batista et Wright ne font pas le plein aux lancers, Le Mans a son premier match européen bien en main à dix minutes de la finale (63-53). « Le match était pour nous, surtout qu'on était plutôt percutant. » Percutant oui, efficace non.

Un 4e quart temps à l'envers

Un trou noir de plus de cinq minutes. Plusieurs fois, le ballon rebondit, roule sur le cercle mais ne rentre pas. Batista, Salyers, Wright. Plus rien ne veut sourire. Incroyable et interminable traversée du désert. « Prendre un 11-24 au dernier quart temps chez nous... » JD Jackson est encore sous le choc. Car Rush and co gèrent le money-time sans sourciller. Mais comment le MSB a pu se faire chiper ainsi un jackpot qui lui tendait encore les bras cinq minutes plus tôt ?« Offensivement, on rate un tas de petites choses et on perd des ballons bêtement. C'est trop rageant car on ne voulait surtout pas débuterainsi. »

Alors qu'il surfait sur une belle vague, alors qu'il restait sur 16 victoires consécutives à Antarès, Le Mans a donc perdu in-extremis le match qu'il ne fallait hélas surtout pas perdre. « Dans cette formule de poules, nous ne jouons que trois matchs à domicile. Cette contre-performance nous oblige à réussir un coup à l'extérieur. » Gros hic ! Le Mans se rend prochainement à Valence, favori désigné de la poule. Bonjour le challenge. Une grosse boulette que le MSB risque de trainer comme un gros boulet.



Philippe PANIGHINI.
Ouest-France
Revenir en haut Aller en bas
BALUT

avatar

Nombre de messages : 2033
Localisation : Salle James OWEN (eh oui, j'y dors !)
Equipe : supporter du SLB et des séniors 1 en particulier cette année

MessageSujet: Re: Saison 2009-2010   Sam 28 Nov 2009 - 15:25

Un frémissement de Salyers contre Villeurbanne c'est bon signe cheers
Revenir en haut Aller en bas
BALUT

avatar

Nombre de messages : 2033
Localisation : Salle James OWEN (eh oui, j'y dors !)
Equipe : supporter du SLB et des séniors 1 en particulier cette année

MessageSujet: Re: Saison 2009-2010   Jeu 3 Déc 2009 - 9:06

Alors les supporters ne sont plus là aprés le match de coupe (on les comprend Sad )
Revenir en haut Aller en bas
BALUT

avatar

Nombre de messages : 2033
Localisation : Salle James OWEN (eh oui, j'y dors !)
Equipe : supporter du SLB et des séniors 1 en particulier cette année

MessageSujet: Re: Saison 2009-2010   Jeu 3 Déc 2009 - 9:07

Basket-ball : Le Mans peut-il encore se qualifier ?

J-D Jackson s'en doutait et a eu la confirmation: il y a bien eu faute sur le tir « de la gagne » de Spencer... Photo : Archives
Eurocup : Valence - Le Mans (74-73). Même si ses chances sont proches du néant, le MSB peut encore croire au Top 16.
Non, c'est déjà cuit. Le disque européen est bien rayé. « Oui, c'est la même chanson » fredonnait Claude François. Euroligue-Eurocup, même constat. Le Mans titille les plus grands mais perd toujours à la fin. Peur de gagner ? Complexe continental ? Un mélange des deux sans doute. Reste que le constat mathématique est sans pitié. Au lieu de mener 2-0, Le Mans est mené 0-2. Deux « buts » de retard sur Valence et Moscou alors qu'il ne reste déjà plus que quatre matchs. Le MSB vient de griller stupidement tous ses jokers et s'oblige déjà à un très hypothétique sans-faute. Surtout qu'il faudra se coltiner Vrsac et Moscou à l'extérieur et Valence à domicile. En plus, ce syndrome du « money-time » ne date pas d'hier. Il a quatre ans d'âge. Les joueurs, les adversaires ont changé, le signe indien est resté. Et, a priori, les remèdes sont plus mentaux que sportifs. Donc pas simple à résoudre du jour au lendemain.

Oui, c'est encore jouable. Mathématiquement, Le Mans peut encore gagner ses quatre derniers matchs (MSB - Vrasc, Vrsac - MSB, Moscou-MSB, MSB - Valence). Vu l'homogénéité du groupe, vu aussi que Valence et Moscou, les deux leaders invaincus, doivent se jouer deux fois, le MSB pourrait éventuellement se hisser au Top 16 avec seulement trois victoires. Pas plus tard que l'an passé, quatre équipes (Lietuvos Rytas, Panellinios, Hemofarm Stada et Artland Dragons) ont poursuivi l'aventure Eurocup avec un bilan tout juste équilibré en poules (3v-3d). Pour Aris et l'Asvel, cela s'était joué au panier-average. Un domaine, où le MSB n'est pas à la rue (-4 contre +4 à Moscou, actuel 2e). Sur ses deux premiers matchs, Le Mans a prouvé qu'il avait le niveau. Mardi soir, Spencer et les siens ont même failli s'offrir le scalp d'un des favoris de la compétition. Alors, pourquoi ne pas y croire jusqu'au bout ?

Philippe PANIGHINI.



Il y avait faute sur Spencer. Pour avoir revu le match dans la nuit, JD Jackson est formel. Ce bon Lishchuk touche le bras de Spencer sur ce fameux tir de la gagne. « À chaud, je regardais le ballon en me demandant comment Dee avait pu manquer un panier aussi facile. En revoyant les images, j'ai compris... Il lui enlève carrément le bras. Une faute énorme hélas non sifflée ».

Retour tardif. En raison de grèves et d'un planning de vols perturbé, les Manceaux n'ont pu redécoller de Valence qu'en début d'après-midi. Pour finalement rejoindre leurs véhicules à Antarès vers 20h hier. Rappelons que samedi soir, Le Mans reçoit Le Havre en ProA.

Les « ex » dans le dur. Plusieurs anciens Manceaux étaient aussi sur le pont en Eurocup mardi soir. Peu inspirés offensivement, Luka Bogdanovic (0 pt, 3 balles perdues en 18') et Alain Koffi (7 pts à 1/7 aux tirs et 5/10 aux lancers) ont perdu à domicile avec Joventut devant Unics Kazan (71-82). Faux pas « at home » également pour le Benetton Trevise (71-78) d'un Sandro Nicevic également bien discret (5 pts à 2/8, 5 balles perdues).




Ouest-France
Revenir en haut Aller en bas
Amara
Secrétaire du SLB
avatar

Nombre de messages : 4005
Localisation : Le Mans
Equipe : Seniors

MessageSujet: Re: Saison 2009-2010   Jeu 3 Déc 2009 - 9:12

BALUT a écrit:
Alors les supporters ne sont plus là aprés le match de coupe (on les comprend Sad )

Ca ne me fait même plus rien perso, toujours le même résultat avec des scenarii toujours assez improbables Neutral
Revenir en haut Aller en bas
http://www.slblemans.fr
BALUT

avatar

Nombre de messages : 2033
Localisation : Salle James OWEN (eh oui, j'y dors !)
Equipe : supporter du SLB et des séniors 1 en particulier cette année

MessageSujet: Re: Saison 2009-2010   Jeu 3 Déc 2009 - 12:59

Amara a écrit:
BALUT a écrit:
Alors les supporters ne sont plus là aprés le match de coupe (on les comprend Sad )

Ca ne me fait même plus rien perso, toujours le même résultat avec des scenarii toujours assez improbables Neutral
Ah la dimension psychologique dans le sport c'est énorme Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
BALUT

avatar

Nombre de messages : 2033
Localisation : Salle James OWEN (eh oui, j'y dors !)
Equipe : supporter du SLB et des séniors 1 en particulier cette année

MessageSujet: Re: Saison 2009-2010   Lun 7 Déc 2009 - 9:02

Basket-ball : Le Mans gagne à sa main mais perd Batista sur blessure

Dewarick Spencer, auteur d'un festival offensif, a largement contribué au succès du patron de la Pro A. JD Jackson devra désormais composer sans Batista, victime d'une entorse à la cheville gauche. Photo : Franck Dubray
Pro A. Le Mans - Le Havre : 96-77. Un succès sans bavure entaché par l'entorse à la cheville de Batista. Un sale coup, alors que le MSB jouera déjà sa survie européenne mardi contre Vrsac.
Batista en chef de chantier. Le roi de la peinture, c'est lui. Auteur de 14 des 18 premiers points du MSB, le solide Brésilien casse la baraque d'entrée de jeu. Dos au panier, il fait un malheur. Le montant des travaux de démolition ? 14 points, 7 rebonds, 17 d'évaluation en... 7'45. « Il était de plus en plus dominant. » Et alors que les Manceaux se façonnent déjà une soirée pépère, la tuile. La grosse tuile.

Wright touché à la hanche

Suite à un nouveau rebond, JP Batista reçoit un joueur sur le pied et se tient immédiatement la cheville gauche. Des tribunes, son président se tient la tête à deux mains. Le kiné a beau immédiatement placer la fameuse poche de glace, « JPB » s'est fait une grosse entorse. On ne le reverra pas sur le parquet. « Sa cheville a vrillé et il avait mal des deux côtés. On lui a donné des anti-inflammatoires et des anti-douleurs et on le reverra évidemment dès demain en rééducation, précisera plus tard dans la soirée le kiné manceau. Il lui faudra sans doute une semaine pour se refaire. »

Un futur forfait de poids alors que le MSB jouera déjà sa survie européenne mardi soir face à Vrsac. « On devra sans doute jouer autrement. Face au Havre, on a su trouver des solutions sans lui les trois quarts du match. » Et sans Zack Wright quasiment la deuxième période. La faute à une douleur soudaine à la hanche sur une action a priori anodine. « À première vue, rien de grave car il a pu rejouer un peu au début du troisième quart-temps mais la douleur était là. »

Et pourtant, malgré deux cadres sur le flanc, Le Mans dicte sa loi. Sans sourciller. Avec autorité. Après avoir déjà posé sa grosse paluche sur le match à la pause (52-36), Le Mans va enfoncer un peu plus le clou grâce à un festival offensif de Monsieur Spencer (13 points au 3e quart-temps). D'une manière générale, la soirée n'est pas celle des défenses. 74-57, score final ? Que nenni. Il reste encore dix minutes. De quoi faire largement tourner l'effectif. Encore que... JD Jackson obligé de ressortir les cadres encore valides face au rapproché havrais (81-70 à la 36e). Ah non, pas de boulette les gars ! Le Havre, ce n'est quand même pas Valence.

Un panier de près de Diot et un bon passage de Salyers tuent définitivement le suspense. Le grand Negueba Samake parachève le travail en se montrant plus inspiré en pros (6 pts à 100 % en 2'30) qu'en espoirs (2/11 aux tirs). Le Mans reprend son sceptre de leader national au voisin choletais. Et croise les doigts pour que ses kinés se montrent aussi performants en coulisses...

Philippe PANIGHINI.

LE MANS - LE HAVRE : 96-77

(30-21, 22-15, 22-21, 22-20).

Arbitres : MM. Mateus, Lepercq et Antiphon.

LE MANS : 38/71 aux tirs (54 %), dont 9/26 à trois points (35 %) ; 11/19 aux lancer-francs ; 14 fautes ; 16 fautes provoquées ; 4 contres ; 40 rebonds ; 8 interceptions ; 11 balles perdues ; 24 passes décisives ; 120 d'évaluation (Spencer, 28). La marque : Wright 7, Kahudi 6, Spencer 26, Diot 8, N'Doye 3, Yango 7, Rupert 2, Batista 14, Salyers 17, Samake 6.

LE HAVRE : 29/66 aux tirs (44 %), dont 8/28 à trois points (29 %) ; 11/16 aux lancer-francs ; 16 fautes ; 14 fautes provoquées ; 0 contre ; 35 rebonds ; 5 interceptions ; 11 balles perdues ; 16 passes décisives ; 80 d'évaluation (Jones, 28). La marque : Oguchi 10, Miller 11, Jomby 8, Taylor 16, Jones 12, Duport 11, Lovedale 1, Blankson 8.

Ouest-France
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Saison 2009-2010   

Revenir en haut Aller en bas
 
Saison 2009-2010
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Votre classement Pro D2 (saison 2009-2010)
» Affiche abonnement saison 2009/2010.
» [U17 DH] Saison 2009-2010
» Tenues saison 2009/2010
» Présentation des joueurs pour la saison 2009-2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Site du SLB Le Mans :: Le basket :: Le MSB-
Sauter vers: